2/23/2017

Vivants, tome 2 : The Burning World de Isaac Marion

R is recovering from death.
He’s learning how to breathe, how to speak, how to be human, one clumsy step at a time. He doesn’t remember his old life and he doesn’t want to. He’s building a new one with Julie.
But his old life remembers him. The plague has another host far more dangerous than the Dead. It’s coming to return the world to the good old days of stability and control and the strong eating the weak, and stopping it will require a frightening journey into the surreal wastelands of America—and the shadowy basement of R’s mind.


Vous vous rappelez de Vivants ? L'histoire de R, ce zombie qui pense, parle (un peu) et tombe amoureux d'une fille bien vivante ? Ce livre était drôle, addictif, un vrai page turner ! 5 ans plus tard la suite, The Burning World, est enfin sortie. J'aimerais pouvoir vous dire qu'elle est à la hauteur du premier, mais...

"[...] nothing ever happens when you’re ready for it. You tell life, “On the count of three!” and it goes on two."

La première chose qui m'a posé problème, c'est ma mémoire. Elle n'a jamais été bonne et depuis Vivants j'ai dû lire environ 300 livres. Autant vous dire que je ne me rappelais pas grand chose. La deuxième chose, c'est les points de vue. D'un côté, on suit R qui se souvient petit à petit de sa première vie. #Confusion De l'autre, on suit un enfant. On ne sait pas qui il est, d'où il vient, ni pourquoi on suit son histoire. La narration à la première personne du pluriel n'aide pas. Qui est "Nous" ? Et ce qu'on avait ce point de vue dans le T1 ? #Confusion En gros, tout était un peu confus et même si on obtient quelques réponses (surtout vers la fin) je ressors de ce tome avec 1000 questions. J’espère ne pas devoir attendre 5 ans pour le T3...

"The apocalypse didn’t happen overnight. The world didn’t end in a satisfying climax of explosive special effects. It was slow. It was boring. It was one little thing at a time. One moral compromise, one abandoned ideal, one more justified injustice. No dramatic wave of destruction sweeping across the world, just scattered spots of rot forming throughout the decades, seemingly isolated incidents until the moment they all merged."

Ceci étant dit, j'ai adoré retrouver Julie, Nora, Marcus, et surtout R (même si son histoire m'a choqué !) C’était un peu comme retrouver de vieux amis. Je ne sais pas trop quoi penser du nouveau personnage, Abram. J'ai beaucoup aimé son côté sarcastique, mais certaines de ses réactions m'ont énervé. Je l'attends au tournant pour la suite. Il y a aussi beaucoup plus d'action que dans le premier tome. C'est simple, on ne reprend que rarement notre souffle ! C’était aussi intéressant d'en apprendre plus sur le passé de nos personnages. Surtout celui de R ! On découvre ses souvenirs en même temps que lui et toutes les émotions par lesquelles il passe (le choc, la peur, le dégoût, l'envie de ne pas se rappeler, etc...) on les ressent avec lui. J'ai aussi aimé en apprendre un peu plus sur cette étrange épidémie qui change les morts en zombies. Même si comme je l'ai déjà dit, je me pose encore beaucoup de questions.

"No one really does anything that doesn’t benefit them. Behind every moral stance is a selfish desire. The harshest asceticism, the saintliest altruism . . . they all satisfy some inner urge. To feel strong, to feel needed, to feel good. No matter what your moral kick, it’s always about you. Because who else is there?"

En bref, The Burning World souffre clairement du syndrome du second tome. Il nous prépare pour la conclusion en nous laissant perdus et plein de questions. Vivants aurait pu rester un one shot et ce second tome n’était pas nécessaire, mais maintenant que je l'ai lu, j'attends la suite avec impatience !

3,5/5

2/20/2017

C'est lundi, que lisez-vous ? #49

C'est lundi, que lisez-vous ?

C'est lundi, que lisez-vous ? est un rendez-vous repris par Galleane (la bannière provient de son blog). Il s'agit de répondre à trois questions : Qu'ai-je lu la semaine passée ? Que suis-je en train de lire en ce moment? Que vais-je lire ensuite ?

***

Mes lectures de la semaine passée

 

Bonjour ! Une chose est sûre, je ne vais pas lire 100 livres cette année. Je n'ai pas terminé ma lecture en cours la semaine dernière...

Ma lecture en cours

 

R is recovering from death.
He’s learning how to breathe, how to speak, how to be human, one clumsy step at a time. He doesn’t remember his old life and he doesn’t want to. He’s building a new one with Julie.
But his old life remembers him. The plague has another host far more dangerous than the Dead. It’s coming to return the world to the good old days of stability and control and the strong eating the weak, and stopping it will require a frightening journey into the surreal wastelands of America—and the shadowy basement of R’s mind.


Je continue donc le second tome de Vivants, The Burning World que j'ai d'ailleurs presque fini. :)

Ma prochaine lecture



Je pense continuer la série Keleana avec Crown of Midnight. (J'en connais une qui va être contente ^^)

Et vous, que lisez-vous cette semaine ?

Sur le blog la semaine dernière:
- Millénium, Tome 1 : Les hommes qui n'aimaient pas les femmes de Stieg Larsson
- Keleana, tome 1 : L'Assassineuse de Sarah J. Maas

2/17/2017

Keleana, tome 1 : L'Assassineuse de Sarah J. Maas

Keleana, tome 1 : L'Assassineuse de Sarah J. maas
Le royaume d'Adarlan, d'où toute magie a été bannie, est gouverné d'une main ferme par un roi tyrannique. Keleana, membre de la secte des Assassins et opposée au pouvoir du roi, est emprisonnée dans les mines de sel d'Endovier depuis plus d'un an.
Pour gagner sa liberté, Keleana doit représenter le prince Dorian dans un tournoi à mort dont l'unique survivant devra servir le roi pendant 4 ans. Mais les concurrents, l'un après l'autre, sont éliminés de façon mystérieuse et Keleana sent son tour venir. Manifestement, d'obscures forces magiques ressurgissent dans l'ombre de la cité et la jeune Assassineuse va devoir leur faire face...
Heureusement, elle pourra compter sur l'aide de deux hommes : son entraîneur, le beau capitaine Chaol, et le prince Dorian en personne, dont les charmes ne la laissent pas indifférente...


Près de 5 ans après sa sortie, je me suis enfin décidée à commencer la série Keleana. Il était temps ! J'ai juste une question, pourquoi ce changement de titre en français ? "L'assassineuse" est un titre tellement stupide que je me souviens qu'il m'avait donné envie de ne PAS le lire à l'époque... Bref.

"Friend?" "Well, 'scowling escort' is a better description. Or 'reluctant acquaintance', if you prefer."

Ce premier tome est plutôt pas mal ! J'ai adoré découvrir Erilea et je suis sure que ce monde me réserve encore plein de surprises par la suite. J'ai hâte d'en savoir plus. L'histoire, sans être hyper originale (le tournoi, les meurtres, la magie, c'est du déjà vu soyons honnêtes), est intéressante et on se prend vite dedans grâce à la plume agréable de l'auteure.

En fait, le seul point négatif, c'est Celaena. Cette fille est sensée être un assassin hyper badass et au final, elle est assez passive et pense plus à ses robes et ses amours qu'à autre chose. D'un autre coté, elle vient de passer un an en enfer, donc je la comprends un peu. Je sens aussi le triangle amoureux venir et je dois dire que je n'ai pas particulièrement hâte de voir ce qui va se passer à ce niveau là.

"Libraries were full of ideas–perhaps the most dangerous and powerful of all weapons."

Si ce premier tome n'est pas parfait, j'ai quand même passé un excellent moment. Et puis, il parait que la suite est beaucoup mieux donc je ne me fais pas de souci.

4/5

2/15/2017

Millénium, Tome 1 : Les hommes qui n'aimaient pas les femmes de Stieg Larsson

Contraint d'abandonner son poste de rédacteur pour avoir diffamé un requin de la finance, Mikael Blomkvist est bientôt associé à Lisbeth Salander, jeune femme rebelle et fouineuse, pour travailler avec Henrik Vanger, un industriel désireux de faire la lumière sur la disparition, vieille de plus de trente ans, de sa petite nièce, au cours d'une réunion familiale…

J'entends parler de la trilogie Millénium depuis des années, toujours en bien. Alors quand j'ai trouvé les livres en occasion pour un prix dérisoire, j'ai sauté sur l'occasion. Quelques mois dans ma PAL et je me suis enfin décidée à lire le premier tome, persuadée que j'allais a-do-rer (la confiance aveugle que j'ai en vous tous, les blogueurs livresque, est effrayante)et... ça n'a malheureusement pas été le cas.

"Friendship- my definition- is built on two things. Respect and trust. Both elements have to be there. And it has to be mutual. You can have respect for someone, but if you don't have trust, the friendship will crumble."

Je ne comprends pas ce que tout le monde trouve à ce livre. C'est peut être un problème de traduction, mais j'ai trouvé le style de l'auteur plat. Il m'a fallu deux semaines pour le lire. Deux semaines ! C'était long, long, long ! Je ne pourrais même pas dire combien de paragraphes/pages j'ai sauté à cause des nombreuses descriptions inutiles qui ne font que faire trainer l'histoire en longueur (d'ailleurs Blomkvist devrait arrêter le café, ça raccourcirait le livre d'au moins 50 pages). Il y a aussi tellement de personnages qu'il est difficile de se rappeler qui est qui et 60% d'entre eux ne servent pas à grand chose. Blomkvist n'est d'ailleurs pas le personnage principal le plus excitant qui soit. Quant à Salander, elle me semble plus intéressante. Ca reste à voir. Toute l'histoire autour de Wennerstrom m'a ennuyé à mourir et l'histoire de Salander ne m'a pas particulièrement intéressé non plus (du moins au début.) Par contre, j'ai beaucoup aimé le mystère autour de la disparition de Harriet Vanger ainsi que son dénouement.

"If there’s one thing I’ve learned, it’s never engage in a fight you’re sure to lose. On the other hand, never let anyone who has insulted you get away with it. Bide your time and strike back when you’re in a position of strength"

Au final, même si je ne l'ai pas trouvé complètement nul, ce premier tome reste une déception. Je regrette d'avoir acheter les deux autres livres car je ne suis pas certaine d'avoir envie de continuer...

2,5/5

2/13/2017

C'est lundi, que lisez-vous ? #48

C'est lundi, que lisez-vous ?

C'est lundi, que lisez-vous ? est un rendez-vous repris par Galleane (la bannière provient de son blog). Il s'agit de répondre à trois questions : Qu'ai-je lu la semaine passée ? Que suis-je en train de lire en ce moment? Que vais-je lire ensuite ?

***

Ma lecture de la semaine passée

 


Bonjour ! Il m'aura fallu deux semaines, mais j'ai enfin terminé Les hommes qui n'aimaient pas les femmes ! Je vous en parle dans la semaine.

Ma lecture en cours

 

R is recovering from death.
He’s learning how to breathe, how to speak, how to be human, one clumsy step at a time. He doesn’t remember his old life and he doesn’t want to. He’s building a new one with Julie.
But his old life remembers him. The plague has another host far more dangerous than the Dead. It’s coming to return the world to the good old days of stability and control and the strong eating the weak, and stopping it will require a frightening journey into the surreal wastelands of America—and the shadowy basement of R’s mind.


J'ai tout juste commencé le second tome de Vivants, The Burning World.

Ma prochaine lecture


Je ne sais pas encore.

Et vous, que lisez-vous cette semaine ?

Sur le blog la semaine dernière:
- Addict de Jeanne Ryan